Vous êtes ici

Iran

Données générales

Superficie : 1 633 190 km²

Capitale : Téhéran

Langue : persan

Nombre d'habitants : 82,8 millions
Monnaie : Rial iranien (IRR)
PIB : 427,7 Mds USD

PIB/habitant : 4 769 USD par tête

PIB/habitant en parité de pouvoir d’achat : 16 165 USD

Décalage horaire : + 2h30 en été, + 3h30 en hiver
Climat : continental aride

    • Informations Pays

      L’ouverture du marché iranien début 2016, après des années d’embargo, offre de nouvelles perspectives économiques aux entreprises françaises. L’Iran représente un marché de 80 millions de consommateurs. C’est en plus un point d’entrée vers les marchés d’une quinzaine de pays de la zone tels que l’Arménie, l’Azerbaïdjan ou le Turkménistan, soit près de 400 millions de consommateurs potentiels. L’énergie, le textile et la mode, le transport et les infrastructures, la distribution, l’agriculture, les télécoms, l’automobile et la santé y sont autant de secteurs porteurs.
       

      Des informations générales (caractéristiques et organisation du pays, données économiques, politique fiscale, …) synthétisées dans la fiche pays Iran du MOCI.


      Information et actualité économique sur le site du Service Economique de Téhéran.
      A signaler également le petit guide pratique "Commercer avec l'Iran" de la DG Trésor


      Pour aller plus loin : une sélection de publications et d'ouvrages sur le pays par Business France.

    • Exporter en Iran

      Secteurs et marchés

      La Chambre de Commerce France Iran analyse les secteurs porteurs.

      Des ressources complètes (économie et statistiques, commerce extérieur, classements comparatifs, grands groupes locaux…) sont également disponibles sur GlobalEdge/Iran.

      Risques et opportunités

      Une synthèse de la situation économique, les points forts et faibles du marché dans la fiche risque pays Iran de Coface.

       

      Interculturel et voyages

      Au-delà des idées toutes faites

      Les Iraniens sont des négociateurs exceptionnels et ils abordent toujours une question comme s’ils se trouvaient dans une position de force, même s’ils ont beaucoup à perdre. Ils sont très fiers, très polis et difficiles à cerner. Ils apprécient la force et l’intelligence de leurs adversaires comme un défi.

      > Éviter le choc des cultures avec Intercultures/Iran.ca

       

      Sécurité et santé en voyage

      Infos pratiques et alertes sécurité dans les conseils aux voyageurs/Iran par le Ministère des Affaires étrangères

      Autres sources d'information

      Agence de promotion des investissements

      www.investiniran.ir/en/

       

      La France en Iran

      www.ambafrance-ir.org/

       

    • Actualités

      Vos informations en direct d'Iran avec Tehran Times


      Instex pour commercer avec l'Iran

      Une structure de compensation de troc pour éviter aux entreprises d'être sanctionnées par l'administration Trump.


      Les Européens s'efforcent de continuer à commercer avec l'Iran, malgré le rétablissement des sanctions décidé par Donald Trump en mai dernier.


      Paris, Berlin et Paris ont donc installé officiellement il y a huit jours, après cinq mois de préparation, un Special Purpose Vehicle (SPV), structure juridique pour éviter les transactions financières en dollars, instrument de paiement propriété du gouvernement américain et désormais tabou pour tout échange avec l'Iran.


      Le mécanisme de ce SPV, dénommé Instex, basé à Paris et dont la présidence institutionnelle tournante a échu au Royaume-Uni, avec un directeur allemand, est simple : il s'apparente à celui d'une chambre de compensation dans le cadre d'un troc entre importateurs et exportateurs entre l'Iran et l'Europe. Les entreprises exportant vers l'Iran seront créditées sur Instex grâce aux créances des importateurs iraniens, seul le solde de ces flux faisant l'objet de crédits bancaires.


      Sont concernées, dans un premier temps, des exportations dites humanitaires (aliments et médicaments), qui restent licites pour Washington et des importations également autorisées (pistaches, tapis, safran). S’y ajouteraient à terme des importations de pétrole, dans le cadre des dérogations accordées par Washington.
       

      > Plus dans l’article des Echos L'Europe mise sur Instex pour commercer avec l'Iran

       


      Archives

      Comment les Européens cherchent à travailler en Iran malgré tout

      Les grandes banques européennes se tiennent prudemment à l'écart de projets liés à l'Iran. Certains acteurs spécialisés ou publics tentent de mettre de l'huile dans les rouages.

      Comme des établissements publics (Bpifrance) ou familiaux (Wormser Frères et Delubac & Cie) ne travaillant qu'en Europe et en euros et qui ne seraient pas impactés par les décisions américaines via le dollar.


      > Les alternatives françaises, allemandes ou italiennes par les Echos

       

      Levée de l'essentiel des sanctions à l'encontre de l’Iran côté Europe


      Le règlement européen portant levée de l'essentiel des sanctions à l'encontre de l'Iran est entré en vigueur le 16 janvier 2016.
      Ne restent globalement que des restrictions liées aux biens militaires, technologies nucléaires et balistiques, biens à double usage, logiciels, métaux bruts et semi finis.  

      Les autorisations systématiques des flux financiers sont également abrogées. Seuls demeurent soumis à autorisation préalable les flux financiers liés aux échanges commerciaux, eux mêmes restreints.


      ► Voir sur le sujet des sanctions le site de la DG Trésor / Iran 
      ► Sur le site de la Douane
          > Biens et technologies à double usage civil ou militaire
          > Guide sur les exportations de biens et technologies à double usage

Questions liées