Vous êtes ici

Mission de découverte du machinisme agricole en Zambie et au Mozambique à l'occasion du salon AGRITECH

  • Rencontre B2B

    Informations sur l'événement

    Date(s) : Du Dimanche 23 avril 2017 au 29 avril 2017
    Organisateur : Business France
    Lieu : Mozambique, Afrique du Sud, Zambie, Maputo - Lusaka
    • Contacts : camille.tricoire@businessfrance.fr
    Lien vers l’événement
    Pays : Afrique du Sud, Afrique du Sud, Suisse

    Business France organise du 23 au 29 avril 2017 à Maputo et Lusaka, des rencontres professionnelles à l'occasion du salon AGRITECH (130 exposants et environ 15 000 visiteurs).

    Le Savez-vous ?

    - La Zambie dispose pour autant de nombreux atouts naturels pour permettre le développement d’une agriculture productive et exportatrice : abondance de terres (9% des 42 M Ha de terres disponibles sont cultivées), vaste réseau hydrique, climat majoritairement favorable. Le pays a la possibilité de devenir le grenier alimentaire de la région à condition que les efforts pour améliorer la productivité s’intensifient. Sa présence au sein de la Comesa et de la SADC donne un accès privilégié aux exportateurs zambiens à 25 marchés nationaux, allant de l’Egypte à l’Afrique du Sud. L’ouverture récente des filières agricoles au secteur privé sous l’impulsion du gouvernement devrait faciliter le développement de la production et de projets agro-industriels à grande échelle accessibles aux investisseurs internationaux (des entreprises sud-africaines et britanniques sont déjà présentes sur ce segment). Les incitations économiques et fiscales mises en place par le gouvernement afin d’accueillir davantage d’entreprises font de la Zambie une terre propice aux investissements productifs.
     
    - Les conditions naturelles du Mozambique pourraient permettre le développement d’un secteur agricole diversifié et dynamique. Le pays peut puiser dans ses réserves en terres et en eaux abondantes et largement inexploitées. Sur 36 millions d’hectares de terres arables, seuls 5 millions sont aujourd’hui utilisés, et à 90% par des familles. Avec ses 15 bassins hydrographiques majeurs, (9 sont transfrontaliers), seulement 50 000 ha sont irrigués, sur environ 3,3 millions d’hectares de terres irrigables - le double du potentiel sud-africain – soit 0,13% des terres arables. Le Mozambique pourrait cultiver 38 M d’ha de maïs, 33 M d’ha de coton, 19 M d’ha de café, 18 M d’ha de soja, et 12 M d’ha de riz.