Vous êtes ici

Aéronautique

Tous les renseignements sur la filière Aéronautique utiles à l’entreprise qui travaille à l’international : les évènements, les opportunités d’affaires, la documentation, les contacts…

L’industrie de la construction aéronautique et spatiale francilienne représente 100 000 emplois, ce qui fait de l’Ile-de-France la première région française de la filière (36% des effectifs, source : GIFAS, Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) où se retrouvent tous les acteurs de la chaîne de valeur: industriels, donneurs d’ordre et sous-traitants, centres de recherche, centres d’essais et de mesure, écoles et centres de formation.

Les acteurs industriels de la filière se décomposent en quatre grandes familles :

1) Les systémiers/intégrateurs conçoivent, assemblent et vendent les grands systèmes Ils ont aussi pour rôle de certifier les appareils qu’ils produisent. Ce sont les principaux donneurs d’ordre, parmi lesquels le groupe EADS qui devient Airbus Group (Airbus, Astrium et Cassidian regroupés dans Airbus Defence & Space, Eurocopter rebaptisé Airbus Helicopter), Dassault Aviation et MBDA.

2) Les sous-systémiers conçoivent et fabriquent des sous-ensembles comme les moteurs, les trains d’atterrissages, les systèmes électroniques de bord… Exemples : les groupes SAFRAN (Snecma, Turbomeca, Hispano Suiza…) Thalès, Zodiac…

3) Les équipementiers de rang 2 produisent les composants nécessaires à l’intégration des sous-systèmes.

4) Les sous-traitants de rang supérieur peuvent être, soit de capacité quand leur rôle est d’apporter une capacité supplémentaire de production, soit de spécialités quand ils possèdent une compétence particulières.

Pour en savoir plus sur la filière

> Voir la monographie de la filière aéronautique (CROCIS, octobre 2013)
> la monographie de la filière aéronautique et spatiale francilienne (CCI d'Ile-de-France 2011)

> Consulter les données sectorielles Aéronautique de Business France

    • Développer son courant d'affaires

      Trouver des prospects et partenaires commerciaux à l’international en participant à des conventions d’affaires, salons internationaux et missions de prospection

       > Voir l'agenda international des événements

      • Rechercher des opportunités d'affaires en Europe

        Des opportunités d’affaires commerciales et technologiques qualifiées sont disponibles auprès du réseau Enterprise Europe Network (EEN). Publiez votre offre en prenant contact avec votre conseiller local EEN ou consultez directement les offres correspondant à votre profil :


        > Découvrir les opportunités d’affaires publiées dans la base de données EEN

      • Analyser les risques sectoriels

        Coface met à votre disposition des analyses et évaluations pour vous permettre d’une part d’estimer le risque d'impayé des entreprises d’un pays ; d’autre part d’évaluer la qualité globale de l’environnement des affaires du pays où vous souhaitez réaliser des échanges de biens ou de services. 


        > Évaluer des risques pays et secteurs avec Coface

      • Hub Inde Systematic-ASTech

        L’objectif principal du Hub Inde, basé à Mumbaï, est de renforcer les relations d’affaires entre entreprises françaises et indiennes.


        Il a pour mission de :

        • tisser des partenariats scientifiques (R&D) et commerciaux entre les PME françaises implantées et les acteurs clés de l’écosystème indien, dans les domaines des technologies de l’aéronautique et de l’aérospatial;
        • promouvoir les membres de Systematic et d’ASTech déjà présents sur le marché indien ;
        • offrir des informations détaillées et des conseils pratiques aux membres des Pôles Systematic et ASTech non encore implantés en Inde et souhaitant pénétrer le marché indien ;
        • donner plus de visibilité aux actions entreprises et réalisées par le Hub (événements, colloques, rencontres annuelles, …) auprès du Département Science et Technologie de l’ambassade française en Inde.

         

        Véritable plateforme stratégique pour Systematic et ASTech, le Hub Inde est porteur de développement commercial pour les entreprises, notamment les PME, qui se montrent intéressées par les nombreuses opportunités qu’offre le marché indien dans les domaines de l’aéronautique, des technologies spatiales, digitales et logicielles.

         

        Le Hub Inde Systematic-ASTech est basé à Mumbai dans les locaux de l’IFCCI et coordonné par l’antenne indienne de la CCI de la Région Paris Ile-de-France.

        Des bureaux sont également basés à New Delhi et à Chennai. A Mumbai, par exemple, on compte de nombreuses grandes entreprises françaises membres de Systematic : Airbus, Alstom, Gemalto, GE, Renault, Saint-Gobain, Cassidian, Dassault Systèmes, Eurocopter, Sagem Morpho, ST Micro, Thales, Areva, Arcelor Mittal, Atos, CapGemini, RATP et Siemens.

         

        > Plus sur le Hub Inde Systematic-Astech
         

        > Pour accélérer votre business en Inde - services proposés par le Hub


      • Focus sur le pôle de compétitivité Astech

        logo Astech - pôle de compétitivité

        Le pôle ASTech Paris-Région, organisme référent en Ile-de-France dans le domaine aéronautique et spatial, est le contact privilégié et le point de rencontre des acteurs de la filière.

        Constituée par les entreprises, centres de recherche, centres de formation et institutions concernés de la région francilienne, l’Association s’implique dans les travaux du pôle de compétitivité ASTech Paris Région autour des 3 axes majeurs qui sont : l’aviation d’affaires, le transport spatial, la motorisation et les équipements aéronautiques et spatiaux.

         

        Les thématiques du pôle sont :

         

        - Architecture Véhicules et Équipements.

        - Énergie à Bord.

        - Emploi, Formation & Recherche.

        - Essais et Instrumentation.

        - Maintenance Aéronautique.

        - Matériaux et Procédés.

        - Propulsion.

         

        > Les projets labellisés

         

        > Contact : Frédéric Capelle, tél.01 55 64 04 64, frederic.capelle@pole-astech.org


        Les actions de développement des PME-PMI à l'international du pôle

        La CCI Paris Ile-de-France et la CCI Seine-et-Marne proposent aux entreprises franciliennes de la filière de les aider à construire leurs stratégies et réseaux à l’international en facilitant les rencontres et le développement des contacts.

         

        Elles organisent des missions, salons, séminaires et le suivi individuel dans le secteur aéronautique-spatial-défense, dont la manifestation phare, le salon du Bourget.

         

        173 entreprises ont été ainsi accompagnées dans le cadre de PERFORM'AERO du Plan filière aéronautique et spatiale francilienne.

         

        > Contact spécialiste aéronautique à la CCI Paris Ile-de-France
          Françoise PIEDANNA, tél. 01 55 65 32 63, fpiedanna@cci-paris-idf.fr

      • Veille technologique internationale

        Toute l'actualité Aéronautique sur le portail de la veille scientifique et technologique de France Diplomatie

        Toutes les technologies, tous les acteurs, toutes les opportunités, partout dans le monde.
        Le service de veille technologique internationale du réseau mondial des Services Scientifiques des Ambassades de France.

         

      • Actualité

        Safran et Zodiac, un nouveau géant de l’aéronautique


        Les deux groupes ont annoncé le 19 janvier leur fusion, avec l’OPA amicale lancée par Safran sur Zodiac. L’ensemble crée le nouveau numéro deux mondial des équipements aéronautiques. L’État reste un des premiers actionnaires.


        Ce rapprochement crée un nouveau géant tricolore qui devient le numéro deux mondial des équipements aéronautiques avec un chiffre d’affaires de 31 milliards d’euros et un résultat opérationnel d’environ 2,7 milliards d’euros. Le nouveau groupe, qui s’appellera Safran, devrait employer 90 000 personnes, dont la moitié en France, et sera présent dans une soixantaine de pays.


        Crédit photo (c) Zodiac AerospaceComme dans l’automobile, les équipementiers aéronautiques ont besoin de grossir pour mieux résister à la pression des prix imposés par les constructeurs.

        Les dirigeants des deux groupes mettent aussi en avant des activités extrêmement complémentaires. Safran est le premier motoriste mondial, Zodiac est le numéro un dans les équipements montés à bord des avions commerciaux, régionaux et d’affaires.

        Le nouvel ensemble couvrira l’ensemble de la chaîne : la propulsion de l’appareil, les trains d’atterrissage, les systèmes de sécurité embarqués et l’aménagement des cabines avec les sièges (plus d’un million déjà vendus), les toilettes, ou encore les toboggans d’évacuation, qui équipent un avion commercial sur six dans le monde.


        Pour Zodiac, la plus ancienne société aéronautique du monde, ce rapprochement a malgré tout un goût amer. L’entreprise ne se fait pas racheter parce qu’elle manque de commandes, mais parce qu’elle en avait trop et qu’elle n’arrivait pas à faire face à l’accélération des cadences imposées par les avionneurs. Un véritable accident industriel qui se paye par sa perte d’indépendance.

         

        Lire l'article complet sur www.la-croix.com/Economie/Entreprises

         

        L'avion du futur vu par l'Onera


        L’Office national d’études et de recherches aéronautiques (Onera) vient de dévoiler son plan stratégique et scientifique à l’horizon 2025, pour alimenter les ruptures technologiques que l’on verra (peut-être) en 2050.


        Aile volante, avion à propulsion électrique, atterrissages assistés permettant d’enlever les atterrisseurs, nouveaux moyens de calcul … Voici quelques exemples de concepts qui ont émergé d’un travail de fond effectué par l’Onera entre 2015 et début 2016. « L’idée était d’identifier les grands axes d’innovations, et en face, d’évaluer les compétences dont dispose l’Onera », résume Bruno Sainjon, PDG du principal centre de recherche aérospatial français, venu plancher devant des membres de l’Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE). 


        Parmi ces axes figurent les futurs besoins de mobilité et l’environnement, qui varieront en fonction de l’état du ciel : les têtes pensantes de l’Onera ont identifié quatre situations distinctes, entre un ciel illimité (sans restriction de vol entraînant une automatisation du contrôle aérien), régulé (favorisant les avions "verts"), déserté (vols limités aux opérations d’urgence) ou fragmenté (le ciel serait divisé en grands blocs repliés sur eux-mêmes).


        > Lire la suite sur l'avion du futur par l'Onera - industrie-techno.com


           Note sectorielle

        Aéronautique au Royaume Uni (Archives)

        Anne-Laure Albergel, Chef de Projet, CCFGB
        L’industrie aéronautique britannique représentait un chiffre d’affaires de £24.2bn en 2011. Le Royaume Uni est ainsi le second leader européen dans ce domaine et occupe ainsi la troisième place mondiale derrière les Etats Unis et la France.

        Accédez à la note sectorielle

    Questions liées