Vous êtes ici

L’Indonésie - un marché sous les projecteurs

Publié le
31/03/2017

Gros projets d’investissements français, visite présidentielle, taille du pays de 260 millions d’habitants, une croissance soutenue, son domaine maritime… l’Indonésie est mise en lumière par l’actualité, tout en étant déjà un marché incontournable pour nombre de groupes français.

    • Pays émergent incontournable pour la France

      L’Indonésie est devenue si importante que le chef du service économique de l’ambassade de France à Djakarta, Pascal Furth, n’hésite pas à affirmer que « pour certaines compagnies françaises, le maintien de la position de leader dans leurs domaines respectifs dépend de leur développement en Indonésie »… Pour ce spécialiste de l’Asie, précédemment en poste au Japon et en Thaïlande, l’Indonésie est ainsi « devenue un marché incontournable ».

      Image © Pixabay.com

       

      Les exemples ne manquent pas pour appuyer ses dires : l’Indonésie est le premier marché mondial de Danone pour l’eau et le lait en poudre. L’avionneur franco-italien ATR, dont les bimoteurs sont particulièrement bien adaptés à l’atterrissage sur des pistes courtes dans les nombreux aéroports d’un archipel très étendu, a pour plus grand client mondial la compagnie low-cost indonésienne Lion Air. Décathlon s’est lancé dans une stratégie de déploiement de cent magasins en dix ans, à partir de septembre. Le fabricant de jeux vidéo téléchargeables Gameloft emploie 750 personnes dans la grande ville javanaise de Yogyakarta.

      > L'émergent incontournable pour la France sur LeMonde.fr

      Une pépite face à la Chine

      Une pépite encore cachée aux dires des sociétés déjà présentes sur place, au point d’être en mesure de contrebalancer l’attraction quasi exclusive sur les exportateurs français exercée par la Chine.

       

      L’Indonésie est la plus grande puissance économique de l’Asie du Sud-Est (260 millions d’habitants, PIB de 950 milliards de dollars et le seul membre de G20 de la zone. Les exportations françaises ont crû de 21% sur un an (2,4 milliards d'euros en 2016).

       

      Au plan économique pour situer le marché, il faut retenir qu’une classe moyenne s’est formée, elle est toujours en expansion. Et la consommation des ménages s’est accrue de 5% en 2016.

       

      Le revers de la médaille est que l’Indonésie reste globalement un pays pauvre, avec les écarts de richesse considérables (en deuxième position sur l’index Gini, après la Russie). Préoccupation constante du Président actuel Joko Widoko qui s’emploie à réduire ces écarts grandissants.

      Corollaire inévitable : une minorité de riches (très riches) qui consomment réellement beaucoup, et qui constituent de fait un marché à eux seuls.

      Un domaine maritime étendu

      L’Indonésie c’est aussi un archipel gigantesque de 17 000 îles, dont 3 000 sont habités. On peut y voir un éparpillement, une dispersion des territoires ou au contraire, un lien fort qui crée une dynamique de développement : par la pêche, le tourisme, les ports et le transport maritime. Cette thématique intéresse fortement la France qui cherche à impulser des coopérations dans le domaine maritime.

       

      Et ça tombe bien : le quatrième pays le plus peuplé du monde, veut mieux gérer son domaine maritime. Et la France a une expérience forte à lui apporter.

      > Pourquoi la France intéresse l'Indonésie sur la Tribune.fr

      Un accès parfois difficile

      Un marché grand par sa taille, mais aussi par les difficultés à résoudre : corruption endémique, bureaucratie omniprésente et un certain penchant pour le patriotisme économique qui pourraient finir par décourager les investisseurs et les exportateurs en quête de diversification. On l’aura compris, l’accès du marché en est plutôt destiné aux grands, à ce stade, ce qui n’empêche pas les PME de "garder un œil" sur cette pépite en devenir.

Informations complémentaires :

Date:
31/03/2017

Mots clés :