Vous êtes ici

Industrie du futur : le tour du monde des stratégies des pays

Publié le
17/03/2016

Réalité augmentée, matériaux composites, impression 3D… Si la vision de l’industrie du futur est bien partagée, les priorités varient selon les pays. Quelles sont ces approches ? C’est l’objet de l’étude publiée ce lundi par le think-tank présidé par Louis Gallois, « La Fabrique de l’industrie », à l’occasion de la Semaine de l’industrie.

    • Premier constat, la vision de l’industrie du futur est grosso modo la même partout. Qu’il s’agisse de la Corée du Sud, des États-Unis ou de l’Allemagne, tous les projets se déclinent autour de trois thèmes : le développement d’une offre technologique basée sur le numérique, la modernisation de l’appareil productif et la formation.


      Mais c’est ensuite qu’apparaissent des différences importantes. « Les programmes de l’Allemagne et de la Corée du Sud se ressemblent fortement parce qu’ils mettent l’accent sur le développement des offres technologiques», explique l’auteur de l’étude, Thibaut Bidet-Mayer.

      ----

      L’Allemagne cherche à financer et organiser la recherche dans la robotique industrielle et l’automatisation, avec l’idée d’imposer des normes et des standards, en matière de numérisation des systèmes de production.

      ---

      Même démarche pour la Corée du Sud qui dispose de géants du numérique comme Samsung ou LG, mais aussi de l’industrie la plus robotisée au monde.

      ---

      En face, le projet français ressemble plus à celui de la Chine. Avec son plan « Made in China 2025 », Pékin a volonté de monter en gamme, restructurer et moderniser ses usines alors que les salaires des ouvriers chinois flambent.

       

      Lire la suite de l’article des Échos